Comment porter le foulard (avec Monsieur Charli)

By lundi, mai 16, 2016 Permalink 1

Ce matin, j’ouvre l’œil à 8h et un rayon solaire me fend tranquillement le crâne. J’en ai après moi. Parce que c’est pas franchement dans mes habitudes, et surtout pas un dimanche matin, de me lever aux aurores. Je suis pas du genre à avoir lu le bouquin d’Hal Elrod. Je dois pas être beau à voir. Sous toutes les coutures, je dois valoir du Desigual.

Directement, une question me vient : « Peut-on mourir d’une gueule de bois ? » J’ai qu’à demander à Madame, à ma gauche dans le lit qui fait la morte, parce qu’elle est médecin et que c’est sûrement dans ses cordes.

Se lever. Marcher comme si c’était la première fois. Comprendre que la Terre tourne et qu’elle tourne vite. Se prendre le coin de la table basse. Jongler. Paracétamol à sniffer. Se brûler au quatrième degré avec l’eau  de la douche. Avoir les larmes aux yeux. S’anti-cerner. Envisager la BB Crème de celle qui dort encore. Trancher. Essayer d’oublier tout ce qui vient de se passer.

Pour s’habiller dans ces moments-là, dans cet état précis de défaite corporelle et psychologique, je fais simple. De toute façon, j’ai pas vraiment le choix. Aujourd’hui par exemple, je m’habille tout en bleu marine. Du genre : pantalon à pinces marine, col roulé marine, blazer marine et paire de slip-ons ou de mocassins parce que je ne veux pas de lacets à faire.

C’est souvent-là que je compte sur les accessoires pour personnaliser ma tenue. Alors, j’ai pas de bagues, parce que j’ai les trop doigts fins et peu de poils et qu’on pourrait croire que j’en suis. J’ai pas de bracelets non plus parce que je n’en ai jamais trouvés qui soient à la fois peu coûteux et vraiment élégants ou badass. Ainsi, je mise sur la montre et un foulard. Et des foulards, j’en ai trouvé des chouettes chez MONSIEUR CHARLI.

Mes foulards préférés de chez MONSIEUR CHARLI

Bandana Americano MONSIEUR CHARLI

Bandana Americano MONSIEUR CHARLI

Le Buenos Aires MONSIEUR CHARLI

Le Buenos Aires MONSIEUR CHARLI

Modèle Ushuaia MONSIEUR CHARLI

Modèle Ushuaia MONSIEUR CHARLI

Snood Posadas MONSIEUR CHARLI

Snood Posadas MONSIEUR CHARLI

Carré Barbu MONSIEUR CHARLI

Carré Barbu MONSIEUR CHARLI

Comment porter le foulard ?

A la Alessandro Squarzi, vintage et authentique

Alessandro Squarzi

Alessandro Squarzi

Veste en daim OLIVER SPENCER, jean ORSLOW, t-shirt HEMEN BIARRITZ, mocassins VELASCA et bandana MONSIEUR CHARLI

Veste en daim OLIVER SPENCER, jean ORSLOW, t-shirt HEMEN BIARRITZ, mocassins VELASCA

Avec panache

nick-bronson-scarf-cashmere-silk-streetstyle-style

Chemise OFFICE ARTIST, blazer SUITSUPPLY, pantalon à pinces EDWIN, cravate DRAKES, lunettes de soleil KOMONO, souliers PAIRE ET FILS

Chemise OFFICE ARTIST, blazer SUITSUPPLY, pantalon à pinces EDWIN, cravate DRAKES, lunettes de soleil KOMONO, souliers PAIRE ET FILS

Conclusion

Faut pas s’habiller pour les autres. Je veux dire, à quoi ça sert ? Le matin, faut pas vraiment s’en faire, il faut mettre sur soi ce qui nous fait envie, au moment où le placard s’ouvre. Tout est joué, de toute manière. Tout foutu ou tout gagné. Si, auparavant, vous avez acheté des fringues dont les coupes vous vont, et que vous faites de choix sûrs dans vos associations de couleurs, alors la spontanéité de cette démarche vous donnera du style.

Les accessoires permettent de personnaliser ce style. De vraiment le rendre vôtre. Et c’est pour cela que je vous conseille la marque MONSIEUR CHARLI.

Allez, et portez-vous bien !

Jim

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *