Shooting urbain avec Bonne Gueule

By samedi, février 27, 2016 Permalink 3

Le ciel d’hiver était égal, d’un gris parfait qui indiffère. On a marché tant qu’on a pu, et on a marché encore. À chaque recoin de rue, on espère tomber sur un spot incroyable qui va tout sublimer : une cascade exotique et sauvage juste ici, un séquoia venant de l’autre bout de la Terre et qui fend petit à petit l’asphalte ou peut-être au moins un bout d’arc-en-ciel brisé sur le trottoir.

Cependant, on sait parfaitement qu’on n’aura pas le prix Jack London. Ça, c’est couru d’avance. Alors on se contente de la poésie parisienne. Si, au moins, on pouvait être fiers de nous. Rien que pour l’amour propre. C’est tout ce qu’on demande.

Les gosses grimacent en me voyant poser. S’imaginent que je les vois pas. Je leur apprends des gestes obscènes, dès que le photographe a l’air distrait, et les parents aussi. J’ai les traits fixes, mais en vérité à l’intérieur, je suis proche de la mort cérébrale. Le truc avec les shootings en public, c’est de faire semblant d’en avoir rien à faire. Jouer la carte du « c’est parfaitement normal ». Appuyer sur la touche off de son encéphale.

Et voilà ce que cela donne.

Shooting Bonne Gueule

Faut savoir que, chez Bonne Gueule, je n’en suis pas tout à fait à mon coup d’essai. J’avais commencé fort pour ma première fringue chez eux : le blazer d’été en mesh de laine. Verdict : une petite dinguerie. La coupe est chirurgicale et j’ai de nombreux compliments quand je le porte. C’est le genre de pièce qui rend beau. Je possède également une chemise en chambray BG, très bien faite et dans un tissu qui a franchement de la gueule, bien qu’un brin trop courte selon moi, qui ai le buste un peu long.

Aujourd’hui, je vous présente un produit sur lequel j’ai véritablement flashé : le pantalon cargo en flanelle de laine de chez Vitale Barberis Canonico. Prometteur.

Pour la petite histoire, j’ai un gabarit médium, avec des cuisses un peu développées, et sans raison d’ailleurs. Mes jeans, je les prends en 31 quand ils sont carottes (tappered) et 32 s’ils sont trop ajustés – même si, généralement, s’ils sont trop ajustés, je passe mon chemin. J’ai pris le 48, qui correspond à un 31. Voyez comme il me taille avantageusement !

Jordan 2

Pour faire ressortir sa couleur kaki aux reflets gris (ou l’inverse parfois), j’ai opté pour des chaussettes vertes, sans vouloir me prendre pour un académicien, ou pour Peter O’Toole d’ailleurs. Et une paire de sneakers blanches qui rendent la tenue très actuelle et plus dynamique encore. Elles répondent à la pochette de lin blanc dont j’ai fait une fleur à trois pétales, mais que j’offrirai à personne, parce que c’est ma préférée.

Jordan 4

Rue de Bretagne.

J’aime que mes pantalons soient courts. C’est un choix subjectif qui ne convient pas à tous. Aucun problème, vous faites bien ce que vous souhaitez tant qu’il n’est pas trop long (pas plus d’un pli cassant sur la chaussure) ou trop court (ça s’appelle un pantacourt ; même si j’ai pu voir de très belles tenues faites avec des pantalons très courts ; disons que c’est vraiment facile de passer pour un abruti).

Le revers peut alourdir un peu la silhouette, mais c’est un choix stylistique pour deux raisons : 1. ça rappelle les poches du pantalon cargo / 2. Quand les pantalons sont courts, le fait de porter un revers exprime le côté délibéré de la chose. Sans revers, c’est juste un pantalon trop court, à l’insu de son plein gré.

Jordan 1

La pochette a un liseré violet qui vient continuer le jeu sur les bleus (teinte proche) et en même temps entrer un peu en confrontation avec le vert du pantalon et des chaussettes. Histoire de donner un peu plus de naturel à une tenue qui peut sembler trop intellectualisée. Selon moi, il faut toujours incorporer un élément en dysharmonie. C’est le rôle de la couleur violette de la pochette, donc, et également de la chemise qui dérange un peu, là ou elle est.

Jordan 3 Jordan 5 Jordan 6 Jordan 7 Jordan 8

Je porte :

Pantalon cargo en flanelle – BONNE GUEULE

Veste croisée – AMI PARIS

Chemise – FRENCH TROTTERS

Col roulé – HARRIS WILSON

Pochette – POCHETTE SQUARE

Chaussettes – ARCHIDUCHESSE

Sneakers – M.STUDIO

Photographies réalisées, à l’argentique, par Arthur Pelgrand-Kostadinoff, dont vous pouvez admirer le compte instagram ici. Un grand merci à toi, pour ta vision et ton perfectionnisme.

Des finitions sartoriales

Photographies empruntées à Bonne Gueule

  • Dans la première, on aperçoit le bouton en corne, l’agrafe très pratique et le zip de très bonne qualité (YKK, je précise, pour faire honneur au sens du travail bien fait de Bonne Gueule).
  • Dans la seconde, on peut voir le ‘V’ d’aisance, l’anglaise, qui, personnellement, n’est pas très loin de m’exciter quand je le rencontre sur un pantalon. Le genre de détail qui me botte franchement.
  • La troisième, nous montre les poches plaquées caractéristiques du pantalon cargo. Enfin, dans sa version bonnegueulesque, les poches s’expriment plutôt en sourdine, comme un visage aux oreilles bien plaquées, qui ne défigurent rien. Je déconseille d’ailleurs de trop charger ces poches de vos canif et autres colts. Tout au plus, un billet de cent ou, mieux, un mot d’amour.
  • La dernière photographie expose l’arrière du pantalon, avec cette vaguelette que forme la poche. Cela donne un brin de personnalité supplémentaire à un pantalon qui n’en manque déjà pas.

ceinture pantalon cargo

couture anglaise pantalon flanelle bonnegueule

pantalon cargo bonnegueule poche coté

poche arrière pantalon flanelle bonnegueule

Derniers mots

Je recherchais pour l’hiver un pantalon qui change. C’est aussi simple que ça. Quand on a les basiques qu’il faut, vient toujours un moment où on cherche des petites pièces signature qu’on va utiliser pour donner du corps à ses tenues et pour imposer un style plus personnel.

Là, on est en plein dedans.

Je conseille Bonne Gueule à tous ceux qui recherchent des vêtements bien coupés, qui respirent la qualité. Vous en avez, à chaque fois, pour votre argent et, je ne sais pas vous, mais je préfère mille fois savoir où les produits que j’achète ont été fabriqués, par qui, dans quelles conditions, et avec quelles matières. Tout le monde y est gagnant.

Allez, et portez-vous bien !

Jim

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *