Cinéma : 20 films des plus stylés (4/4)

By dimanche, mars 29, 2015 Permalink 0

Je voudrais vous dire d’abord, que c’est moi, seulement moi, en mon âme et conscience, qui ai décidé que ces films étaient les plus stylés de l’histoire du cinéma. Bien sûr, j’ai dû passer à côté de certains. Mais enfin voici, en quatre volets, ma sélection de 20 films que vous devriez voir ou revoir, pour le plaisir ou l’apprentissage.

La quatrième partie est là (et la première icila seconde là et la troisième ici). J’ai pas de conseil à donner mais je veux dire, pour briller en société, il vaudrait mieux avoir vu ces quelques films que je vous livre-là. Parce que bon, je fais pas seulement une fixette sur les chiffons mes petits amis. Faut dire que ces films-là c’est de la bonne nourriture cinématographique dont on peut se gaver jusqu’au décès postprandial (je fais de la pub pour Larousse).

Pierrot le Fou (1965), Jean-Luc Godard

jean-luc_godard_anna_karina_belmondo_film_pierrot-le-fou-1965

Pierrot le fou Godard

Belmondo et Godard

Belmondo et Godard

Un film de gangsters un peu, un film d’amour beaucoup. On se souviendra notamment d’une belle réplique, touchante par sa simplicité et sa naïveté :

– Pourquoi tu as l’air si triste ?

– Parce que tu me parles avec des mots et que je te regarde avec des sentiments.

 C’est tout de même assez beau tout ça. Le film, tout en légèreté et en subtilité, est également un road movie si l’on veut, ou tout du moins une ode au mouvement.

A imitier :

  1. Le costume Prince de Galles
  2. La cravate tricot
  3. Une chemise estivale un peu cool
  4. Le costume en coton de couleur claire
Costume d'été check HARDY AMIES

Costume d’été check HARDY AMIES

Chemise en lin NN.07

Chemise en lin NN.07

Costume en coton REISS

Costume en coton REISS

La Mort aux Trousses (1959), Alfred Hitchcock

a2e256101d00fb9190bf735abddc8d3d

Capture d’écran 2015-03-29 à 12.19.56

Capture d’écran 2015-03-29 à 12.22.44

North by Northwest (en anglais) est un film culte du maître du suspense Alferd Hitchcock, avec l’excellent Cary Grant, cette grande silhouette avec la figure un peu toujours la même. Dans son costume gris, martyrisé par un avion, forcé à boire une bouteille entière de bourbon, poursuivi jusque sur les visages du Mont Rushmore, pour une simple histoire d’erreur sur la personne.

Cary Grant est, dans la vie, un homme élégant. Et Alfred Hitchcock a l’habitude de présenter les élégants.

À imitier :

  1. Le costume gris moyen (must-have du vestiaire masculin)
  2. Les lunettes de soleil
  3. La chemise col et la cravate club
  4. Le gilet de couleur
  5. Le chapeau
Paire de lunettes iconiques, les TART ARNELS ne se trouvent pas sur internet (sinon Ebay)

Paire de lunettes iconiques, les TART ARNELS ne se trouvent pas sur internet (sinon Ebay)

Chemise col club DE FURSAC

Chemise col club DE FURSAC

Gilet INCOTEX

Gilet INCOTEX

Chapeau fedora CHRISTY'S

Chapeau fedora CHRISTY’S

Plein Soleil (1960), René Clément

Alain Delon dans Plein Soleil

Alain Delon dans Plein Soleil

Pour Plein Soleil, je vous invite à lire mon article précemment paru sur le style French Riviera.

Huit et 1/2 (1963), Frederico Fellini

Capture d’écran 2015-03-29 à 15.12.23

Claudia Cardinale

Claudia Cardinale

Marcello Mastroianni

Marcello Mastroianni

Fellini est un esthète du cinéma. Ses plans sont élégants, y’a rien à dire. Sous sa caméra, Marcello Marstroianni, son double, se sublime et se laisse contempler en plein fantasme en plein rêve éveillé. C’est la tranche de vie onirique et intellectuelle d’un réalisateur. A voir. J’aurais bien du mal à en dire davantage.

À imiter :

  1. Le costume noir
  2. La chemise à poignets mousquetaire
  3. La cravate noire
Costume noir Made in USA CLUB MONACO

Costume noir Made in USA CLUB MONACO

Chemise à poignet mousquetaire HAST (Je sais que je présente beaucoup cette marque, mais, que voulez-vous, c'est peu coûteux et de bonne qualité...)

Chemise à poignet mousquetaire HAST (Je sais que je présente beaucoup cette marque, mais, que voulez-vous, c’est peu coûteux et de bonne qualité…)

Cravate noir simple POCHETTE SQUARE

Cravate noir simple POCHETTE SQUARE

How to Steal a Million (1966), William Wyler

How to steal a million

How to Steal a Million 5 How to Steal a Million 4 How to Steal a Million 2 How to Steal a Million 6

C’est l’histoire d’un faussaire dont une des oeuvres donnée à un musée va faire l’objet d’une authentification par un expert. Si ce dernier découvre que c’est un faux, cela mettra en péril tout le travail de sa vie et provoquera la colère de ceux qui ont acheté les oeuvres du faussaire. Sa fille va donc engager un voleur professionnel pour récupérer ce bien, maintenu sous bonne garde au musée.

How to Steal a Million est un film guilleret et adorable (merci Audrey Hepburn !), assez rythmé et bien incarné. Il est léger et plein d’humour.

À imiter :

  1. Le trois pièces
  2. La cravate à pois et en tricot
  3. Le smoking
Costume trois pièces SUITSUPPLY

Costume trois pièces SUITSUPPLY

Cravate en tricot à pois BALIBARIS (et chemise)

Cravate en tricot à pois BALIBARIS (et chemise)

Smoking HACKETT

Smoking HACKETT

BONUS (21) : Kingsman (2015), Matthew Vaughn

Colin Firth

Colin Firth

kingsman-image Capture d’écran 2015-03-29 à 17.01.34

Kingsman : film de divertissement assez bien fait, qui se moque du genre dans lequel il évolue. De l’humour, de l’action, donc, et beaucoup (beaucoup) de style.

Le scénario n’est pas vraiment l’important ici. C’est du cinéma du dimanche soir. Celui qu’on regarde en faisant quelque chose d’autre. Le repassage, l’amour ou bien la cuisine. Je dois dire que j’ai éprouvé un micro-orgasme en voyant Colin Firth en costume croisé fourtre une raclée monumentale à des loubards de quartiers. De plus que sur tout le film plane une espèce de morale de vie concernant l’importance des manières, c’est l’apologie du gentleman qui donne à ce film une tonalité plaisante et particulière.

La sortie de ce film coïncide avec la sortie d’une ligne de vêtements éponyme construit en collaboration avec le site de vente en ligne MR PORTER. Vous l’aurez donc compris, le film évolue pratiquement autour des produits (disponibles à la vente bien sûr) et, à un moment, Samuel L. Jackson (jusque là en streetwear) se pointe dans les rues de Savile Row habillé de la tête aux pieds en habit de cérémonie parce qu’il trouve que « c’est la classe ». Placement produit lourdingue, cogité en amont du scénario. Dérangeant, mais dont on finit par oublier.

À propos de la ligne de vêtements : elle est aussi belle qu’elle est chère. À cyber-lèche-vitriner sur MR PORTER.

Mr Porter Kingsman Le Vestiaire de JimKingsman Mr Porter Le vestiaire de jim

Kingsman Mr Porter Le Vestiaire de Jim

Voilà.

C’était le quatrième et dernier volet de ma série d’articles consacrée au style masculin au cinéma. J’espère que cela vous a donné envie de vous plonger le nez devant dans ces films de premier ou second ordre. Ces dernières années, on avait perdu de vue la puissance du style chez les acteurs. Mais, notamment avec Drive de Refn, je crois qu’on a un peu retrouvé ce chemin-là, cette envie de construire des icônes du style au cinéma ; et ces acteurs, généralement, s »inspireront de leur personnage dans leur propre vie. Cela nous donne des modèles à suivre et j’ose espérer que cela contribuera au développement de l’homme mieux habillé au fil du temps.

N’hésitez pas à commenter mes oublis de films, me dire à quel point c’est inacceptable que je n’ai placé tel ou tel film dans les 20 (et 1) les plus stylés de l’histoire.

Allez, et portez-vous bien !

Jim

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *