SEAGALE : le maillot de bain des maillots de bain

By jeudi, août 28, 2014 Permalink 2

Interview et présentation de la marque :

JIM : Tout d’abord, d’où venez-vous tous les deux ? Quels ont été vos parcours respectifs ?

BERTRAND : Nous avons tous les deux grandi sur les bords de la Méditerranée, dans la ville la plus ensoleillée de France métropolitaine : Toulon. À la suite de mes études d’ingénieur à Paris, je suis parti travailler en import-export à Shanghai pendant 4 ans. C’est fort de cette expérience internationale et de tous ces voyages je suis revenu dans notre belle région depuis maintenant 1 an pour fonder SEAGALE avec Matthieu.

MATTHIEU : Après mon école d’ingénieur à Toulouse et mon master en finance à Paris, je suis parti travailler en banque d’affaires à Londres pendant 3 ans. Depuis le début de l’année, je partage mon temps entre Toulon et Paris.

JIM : Pourquoi avez-vous jeté votre dévolu sur le maillot de bain ?

BERTRAND : Nous faisons tous les deux partie de la même bande de potes depuis maintenant plus de 12 ans. Depuis les années lycée, nous avons l’habitude de tous nous retrouver chaque été en vacances au bord de la mer.

MATTHIEU : C’est en août 2013 que l’on s’est rendu compte que nos maillots de bain n’étaient jamais adaptés à nos activités : inconfortables à la plage, irritants lors d’une utilisation sportive et disgracieux à la ville ou en soirée. Ayant toujours caressé le rêve de créer notre entreprise, il n’en fallait pas plus pour que SEAGALE naisse avec une première mission : créer le short de bain parfait.

Le Vestiaire de Jim Seagale

JIM : Comment avez-vous fait pour trouver le fournisseur idéal ? J’imagine que, vu la technicité du produit, ça n’a pas exactement été une partie de plaisir, si ?

BERTRAND : Effectivement, ça n’a pas été simple ! Nous avons tout simplement fait le tour de tous les fournisseurs de tissu européens spécialisés dans le swimwear (vêtement de bain). Après quelques mois de recherches intensives, nous avons finalement trouvé la perle rare : un laboratoire de recherche italien pionnier dans la fabrication de tissus techniques utilisant les dernières nanotechnologies super-hydrophobes.

Cette photographie nous montre bien la fonction déperlante du tissu utilisé.

Cette photographie nous montre bien la fonction déperlante du tissu utilisé.

JIM : Le maillot n’est-il pas une manière de promouvoir un certain art de vivre ? Comme vos looks sur le site peuvent l’évoquer par exemple. Je pense à la french riviera, le rosé qui fait plaisir, le vent dans les voiles, les baisers salés, le sable dans les…

MATTHIEU : C’est exact, SEAGALE ce n’est pas qu’une marque de maillot de bain, c’est surtout un état d’esprit, une manière de vivre. À travers la marque, nous souhaitons avant-tout mettre en valeur notre région d’origine (la Côte d’Azur) en reflétant sa beauté et ses valeurs : simplicité, santé, sport, bien-être, famille, rosé, pétanque, barbecue, …

Seagale Le Vestiaire de Jim

JIM : Ça va vous paraître étrange, mais, est-ce qu’on peut aller en thalasso avec votre maillot ? Je veux dire, normalement, c’est slip de bain obligatoire, mais dans la mesure où le vôtre est doublé d’un boxer…

BERTRAND : Il n’y a pas d’autorité qui dicte ce qui est autorisé ou non dans les piscines municipales ou centres de thalasso, chaque établissement a ses propres règles d’admission.

MATTHIEU : À vous de convaincre les maitre-nageurs que le concept SEAGALE est génial !

JIM : Pour l’instant, deux coloris dans votre gamme, que peut-on attendre pour la suite ? Des motifs à la Orlebar Brown ?

BERTRAND : Nous prévoyons déjà d’élargir la gamme de couleurs avec l’arrivée de 2 ou 3 coloris supplémentaires pour l’été 2015. Nous souhaitons rester sur des modèles unis plus en ligne avec notre image de marque. Un nouveau modèle de maillot est également en préparation.

JIM : Le maillot de bain étant le produit saisonnier par excellence, que faites-vous le reste de l’année ?

MATTHIEU : Le reste de l’année on passe nos journées à boire des mojitos au bord d’une piscine en Thailande. Non j’déconne ! Plus sérieusement, chaque saison se prépare très longtemps à l’avance. Pour vous donner une idée du calendrier : de septembre à décembre il faut développer les nouveaux modèles. Les mois de janvier et février sont consacrés à la réalisation des shootings photos et vidéos. Les relations presses avec les magazines ainsi que la négociation d’accords avec les distributeurs se font en mars et avril. Puis c’est déjà le début de la nouvelle saison à partir de début mai.

JIM : Ma dernière question : Matthieu, Bertrand, quand vous le portez en ville, avec quoi associez-vous votre maillot Seagale ?

BERTRAND : J’ai un style minimaliste : un short SEAGALE e basta cosi !

MATTHIEU : Pour moi c’est plutôt classique et décontracté : espadrilles, chemise blanche, short SEAGALE bleu chic et top à l’apéro !

JIM : Finalement j’en ai une dernière : quel type de rosé préférez-vous ? Provence, Corse etc. ?

BERTRAND et MATTHIEU : Sans hésitation le rosé du domaine de l’île de Porquerolles : le mélange parfait entre un rosé Corse et rosé de Provence !

Capture d’écran 2014-08-20 à 14.31.11

Shooting

On a bravé des interdits pour arriver jusque là. Même pas peur.

On a bravé des interdits pour arriver jusque là. Même pas peur.

Promenade les quais désolés.

Promenade sur les quais désolés.

Petit focus sur les détails du short et de la chemise.

Petit focus sur les détails du short et de la chemise.

L'art est dans le quotidien.

L’art est dans le quotidien.

Guillaume Tell

Guillaume Tell

Seagale Yoris Couégnoux Le Vestiaire de Jim

Crédits Photographie : Yoris Couégnoux Pro

Jim porte :

Short de bain – SEAGALE

T-shirt – MONOPRIX

Chemise – CUISSE DE GRENOUILLE

Chaussures – VANS

Sac à dos – HERSCHEL

Lunettes – RETOSUPERFUTURE

Montre – DANIEL WELLINGTON

ESHOP SEAGALE

Voilà pour cette belle marque qui promet. Je dois dire que j’ai hâte de voir la suite de leur parcours. En attendant, chers tous, je retourne à mon rosé tout frais. Santé !

Jim

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *